Le tarot égyptien

Le tarot égyptien évoque une combinaison de plusieurs arts divinatoires, notamment l'astrologie, la numérologie ou encore la visualisation. La richesse des lames du tarot égyptien est des plus intéressante dans la mesure où la dimension ésotérique des symboles est renforcée par la présence de hiéroglyphes.

Le tarot égyptien comporte 22 lames :


Les origines du tarot égyptien sont incertaines. Certains y voient un héritage de l'Egypte Antique. Selon eux, les premiers jeux de tarot trouveraient seraient apparus en Egypte, pendant la période dite ptolémaïque. Ils auraient ensuite été importé en Europe par les Gitans, aux peuples vivant en bordure de la Méditerranée notamment en Espagne, en Italie et en France.

Si l'on en croit ces origines Egyptiennes du tarot, on pourrait penser que le tarot de Marseille a des origines Egyptiennes. Pourtant, les premiers jeux de tarot ne font aucune allusion aux divinités de l'Egypte Antique, ce qui met quelque peu à plat cette théorie. La référence à l'Egypte Antique que l'on trouve régulièrement dans l'histoire du tarot serait due à une tendance à l'égyptomanie qui aurait été mise en évidence dès la fin du XIXème siècle.

Aujourd'hui, 90 % des praticiens privilégient le tarot de Marseille en support de la divination. Celui-ci offre une précision inégalée permettant d'interpréter avec précision l'avenir du consultant sur les questions les plus personnelles.